Regard – L’Instant Poétique

san-francisco-1893985_1920

Au loin, entre les cieux et la terre,

Parmi la chaire et la pierre,

Le vent et les tourments

L’encre et le sang,

Je ne vois qu’un regard;

Ce regard même qui contemple le monde,

Qui guette, respire et sonde,

Matin, midi et soir.

Toi.

Ô Toi!

Mon toit,

Mon étoile

Ma toile,

Mon paysage,

Mon pays pas si sage.

Il n’y a que toi

Au milieu de tout ce fracas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s