Où vas-tu Nasreddine ? Tome 1 – Dia-Eddine & Zeltner

Ou-vas-tu-Nasreddine-Réalisé pour le Musée des Civilisations de l’Islam à La Chaux-de-Fonds, Où vas-tu Nasreddine est une première collection d’histoire s’articulant autour de personnages issus des histoires traditionnelles populaires des civilisations musulmanes.  La première référence à Nasreddine en tant que personne réelle, porteur d’un héritage culturel et de valeurs humaines et sociales, remonte au IXe siècle ; à cheval entre le califat des Omeyyades et celui des Abbassides. Le personnage de Nasreddine Hodja se trouve être la synthèse d’une entité multiple, présente de l’Europe à l’Asie Mineure, dans la mémoire collective musulmane.

« Nasreddine, citoyen du monde »

Illustré sous les traits de crayon du graphiste et illustrateur suisse, Patrice Zeltner, Nasreddine Hodja ou Djuha, Molla Nasiruddin, Molla Nasreddine, Nasreddine Hoxha…est une représentation humoristique, caricaturale mais surtout bienveillante d’une figure multicurelle traversant l’histoire de toute part. Ainsi, au fil des pages se dessinent des histoires, souvent cocasses, où chaque personnage véhicule à sa manière une valeur au lecteur : générosité, tolérance, savoir-vivre, liberté et spontanéité dans les mots. Jamais tournées en ridicule mais plutôt en dérision subtile, les péripéties de Nasreddine au quotidien et leur résolution, n’ont pas une vocation moralisatrice ; elles passent un message en exposant des sujets comme l’ignorance, l’injustice sociale, des attitudes ou tempéraments jugés extravagants ou non-constructifs.

Des histoires et des pages encyclopédiques

De « La grande épreuve » à « L’idiot » en passant par « Les épinards » ou « La mauvaise foi », certains épisodes thématiques de Nasreddine se voient compléter de manière cohérente par un sujet dit encyclopédique, une vulgarisation de certains éléments de la culture musulmane. Par exemple, à la suite de l’épisode « Le botaniste », Dia-Eddine, toujours accompagné du crayon de Zeltner, dédie une page à l’explication historique et terminologique des greffes végétales et en donne quelques références bibliographiques. Les histoires de Nasreddine, au-delà du divertissement, s’inscrivent dans une quête des savoirs passés, afin d’appréhender au mieux le présent.

Sivanah Lachavanne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s