Celui qui chuchotait dans les ténèbres – H.P. Lovecraft

Celui qui chuchotait dans les ténèbres, lovecraft, nouvelles, folio, IEUL, il était un livre, irrDes voix mystérieuses qui se promènent dans les collines, des empreintes encore jamais vues, une pierre noire aux hiéroglyphes inconnus, une ambiance à foutre la frousse à une monstruosité sans nom…c’est bien là quelques éléments lovcraftiens auxquels les fans sont habitués. Et toi, qui n’a peut-être jamais tenu un tel ouvrage entre tes mimines potentiellement sales : es-tu prêt à connaitre l’horreur et le frisson par les mots ? La puissance des mots est parfois telle que les images, dû à notre imagination humaine débordante, qu’on le veuille ou non, défilent sous nos yeux mentaux.

Nous suivons ainsi un professeur de littérature, hautement passionné par les folklores et mythe de la Nouvelle-Angleterre. Au fil des pages, nous avançons avec ce fameux professeur, à travers ses questionnements, ses incompréhensions, ses envies et ses peurs aussi. A ses côtés, nous plongeons dans un univers terrifiant ; les bois peuvent être le repaire infâme d’obscurités terrifiantes. Créatures extraterrestres, humains atypiques ou dieux des enfers, on ne sait bizarrement pas à qui nous avons à faire concrètement.

Tu ne sais pas qui est Lovecraft et tu prétends ne pas vivre dans une grotte ? Permet-moi d’en douter ! Bon, oui d’accord, on ne peut pas tout connaitre dans la vie, que veux-tu ? Et pas la peine de hiérarchiser l’art et la culture. Je te pardonne donc mais retiens bien ceci : lorsque tu aborderas des discussions autour de la SF, du fantastique et/ou de l’horreur (oui, les trois peuvent plus ou moins se marier parfois), le nom de Lovecraft risque d’être cité. Et pour cause, c’est un auteur particulièrement connu pour ces types d’ouvrages. Et à juste titre, si, si.

Dans Celui qui chuchotait dans les ténèbres, l’histoire semble parfois se dérouler au loin, comme si, malgré notre lecture, la compréhension n’était pas atteignable. Même à la fin du livre, lorsque la dernière page est bouclée, nous ne sommes plus vraiment sûr de ce qu’on a lu, de ce que l’on a interprété. Une ambiance mortelle, un style fourni, une histoire prenante, que demandez de plus ? Merci donc à Jacques Papiy et à Simone Lamblin pour cette traduction réussie !

Igor Rodrigues Ramos

Liens utiles :

Lovecraft sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Howard_Phillips_Lovecraft

Lovecraft sur France Culture : https://www.franceculture.fr/personne-h-p-lovecraft

Folio : www.folio-lesite.fr

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s