Ultima Thulé – Albert Py

ultimethule-167x300Albert Py, écrivain et professeur, nous gratifie d’un merveilleux échange, telle une ode à la gratitude.

Difficile d’échapper à la beauté quasi surnaturelle de la poésie comme un long fleuve tranquille.

C’est dans la douleur intenable et dans une perception humaine presque impatiente dont les territoires explorés nous lèguent une longue et passionnante discussion.

On a arraché l’âme et le cœur, on a donné l’intonation suivie du mouvement.

Sans pour autant tomber dans le misérabilisme, on exhale le parfum de celui qui vécut et comprit.

Un écrivain qui explose usant de son corps comme de la plus redoutable des armes, louant fiévreusement sa mémoire  comme ultime édification.

Jamais on n’aura autant souffert, en cachant la mort, alors,  on la suggère   en filigrane.

C’est au prix de la consommation qui atteint le corps, asphyxié par l’air vicié, comme si l’entassement humain des ciels obscurcis rimait toute beauté.

Inflexion tantôt funèbre, tantôt jubilatoire traversant la lumière avec l’âme qui adore nager, suave et cruelle.

Une force naturelle à part entière nous guide et nous émerveille.

Nous substituons son rêve à une chose définie.

Laisser une empreinte gravée sur du bronze indécelable.

Isabella Coda-Bompiani

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s