Vivre sans pourquoi – Alexandre Jollien

vivre-sans-pourquoi-imageVivre sans pourquoi, selon le philosophe et écrivain Alexandre Jollien, c’est avant tout quitter la tyrannie de l’avenir, se « dénuder », tenter l’amour véritable, bref, vivre autrement, plus simplement tout simplement. Vivre sans pourquoi est un livre ultra personnel qui pourtant se destine à toutes et à tous. Au-delà de l’enseignement, c’est un témoignage, un espoir, un message de paix et d’amour, un « journal spirituel ».

Alexandre Jollien nous invite à travers cette lecture à pratiquer une véritable ascèse, une ascèse concrète : s’aimer (corps, esprit), aimer le monde en acceptant ce qu’il y arrive, aimer l’autre dans son unicité, son authenticité.

Un voyage en soi

Pour partir à la conquête d’une vie plus saine où la joie est reine, Alexandre est parti avec sa famille, sa femme et ses trois enfants, en Corée du Sud.

Entre chrétienté et bouddhisme, Alexandre cherche sa paix intérieure. Une recette impossible ? Un mélange improbable ? Et pourquoi pas ? Pour l’aider à concilier Jésus et Bouddha, Alexandre s’est rendu à l’autre bout du monde, accompagné par ceux et celles qui l’aime le plus, pour rencontrer un maitre, son maitre. En effet, un tel maitre est dur à dénicher tout simplement parce qu’Alexandre essuie régulièrement des plaintes que ce soit du côté bouddhique ou chrétien.  Les bouddhistes se plaignent qu’il ne soit pas assez bouddhiste et les chrétiens bien sûr, se plaignent qu’il ne soit pas assez chrétien.

Rencontrer quelqu’un qui concilie les deux visions, sans les opposer, en les utilisant comme des complémentarités, valait bien un voyage au bout du monde.

Etre humain

Etre humain est un métier plus difficile à pratiquer qu’il ne parait. L’exemple d’Alexandre en est un parfait exemple. Lorsque l’on lit un auteur, la plupart du temps, on s’imagine un être idéal, qui est arrivé à maturité totale. Alexandre, modestement, sobrement, nous prouve que non grâce à la sincérité qui le caractérise si bien. On évolue à travers notre lecture au côté d’un être sensible, faillible, qui a le courage de se livrer entièrement à nous. Et cela, personnellement, m’a rassuré. Avec lui, on comprend que le plus important c’est le chemin, pas le but. Vouloir être meilleur avec soi et les autres est la première étape, le premier pas ; le pas le plus important. Comment peut-on en vouloir à quelqu’un, peu importe ses pêchés, ses erreurs, qui souhaite sincèrement être meilleur ? C’est avant tout cela que j’ai compris en lisant cette œuvre : je suis faillible, je faute, je fais pleurer autour de moi et pourtant, je peux être meilleur. Je peux apporter au monde un peu de moi, un peu de ma paix, un peu de mon amour. Je peux aimer l’autre autant que moi-même et ne pas le voir simplement comme un instrument de mon bonheur. Parce que « vivre sans pourquoi, c’est essentiellement vivre grâce aux autres. ».

Joie, beauté, sincérité, paix, amour, amitié, curiosité : tout est présent dans ces quelques lignes réunies en un seul bouquin ; le genre de lecture qui peut changer la vision que l’on porte sur soi, l’autre et l’univers tout entier.

Igor Rodrigues Ramos


Le site de l’auteur : http://www.alexandre-jollien.ch/

L’œuvre sur le site des Editions du Seuil : http://www.seuil.com/ouvrage/vivre-sans-pourquoi-alexandre-jollien/9782021054217


Vivre sans pourquoi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s